• Diane de Basly

NOUS AVONS EN NOUS UN LIEU SÛR OU VIT LA MEMOIRE DES SENS - Extrait

Extrait de "J'ai pas fini mon rêve" - Henri Gougaud


..."Nous ne sommes pas forcés de nous soumettre aveuglément à la dictature fatale de ce qui nous pousse sans cesse du passé sans retour vers un futur sans espoir.


Nous avons en nous un lieu sûr où vit la mémoire des sens. Cette mémoire-là n'est pas soumise aux lois de l'usure ordinaire, elle est notre vraie vie hors des années qui passent, elle est ce paysage ancien, cette musique qui revient, ce parfum de pêche à midi, cette sieste au mois d'août bercée par les cigales, toutes choses qui n'ont pas d'âge, qui accourent, à peine appelée, comme elles étaient le jour où elles furent vécues.


Ainsi, de ce printemps aussi vivant que moi, je ne veux éveiller que ces moments-là...."

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La nuit, on glisse si vite d un état à un autre La nuit, dans nos corps, des rivières vives. Elles relient nos passés au présent, parfois sautent par-dessus nos vies comme l'eau fraîche cascade sur le

Que sommes nous devenus pour que d autres humains aient le pouvoir de nous ouvrir un pays où de nous renvoyer la ou il n y a plus de "chez nous" ? C est quoi une frontière ? La seule frontière, fragil