• Diane de Basly

LA FORME DU MONDE - BELINDA CANNONE

Première lecture de Belinda Cannone, suite à une émission sur France Inter cet été sur la marche. Un peu perplexe après la fermeture de l'ouvrage... Une première partie douce, poétique, intime.. ..Où je mets des mots sur des sensations éprouvées en montagne et ailleurs aussi : -La forme du monde (j'adore !) -La beauté, et cette notion de fardeau de la beauté -Le plaisir dans l'effort -Le sentiment océanique -L'impermanence -L'intensité, et l'énergie de vie -Le pouvoir de se déplacer librement -L'isolement et le silence - L'émerveillement immédiat, sans mise en condition ..Où j'ouvre mes perspectives sur des notions non vraiment explorées - le monde comme maison commune, ou la planète un bien commun, où les intérêts entrent en conflit avec la propriété privée - Les entités naturelles qui peuvent être considérées comme sujet de droit dans la constitution, et défendable pour leur dégradation - L'effort est le propre de l'homme, aucun animal ne se livre à d'efforts inutiles ou pour jouir des sensations du corps - Tous les êtres vivants dépensent joyeusement leur énergie pour fêter la vie qui bât en eux - L'homme est une création du désir, et non du besoin (Bachelard).

...


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

J'AI PAS FINI MON REVE - HENRI GOUGAUD

Il y a des livres qui font grandir. En les refermant, nous savons que nous en ressortons avec quelque chose en plus, ou en moins, plus léger. "J'ai pas fini mon rêve en fait partie", pour moi. Je rajo

JUDOKA - THIERRY FREMAUX

Qu’est ce qui détermine un caractère, une inclination, un destin ? Peu et beaucoup de choses à la fois. Éventuellement, un lieu géographique ou un milieu social. Peut-être la fréquentation d’un mentor

CI-GÎT L'AMER, guérir du ressentiment - Cynthia Fleury

C’est un ouvrage qui ouvre des portes sur la sublimation du ressentiment, sur la décision incontournable du choix de la vie, dans l’acceptation totale et non aveugle de l’histoire, c’est-à-dire en rec