• Diane de Basly

GUERIR - DAVID SERVAN SCHREIBER


Depuis peu, les neurosciences et la psychologie ont connu un bouleversement radical. Notre cerveau " émotionnel " est bien plus que le vestige encombrant de notre passé animal : maître de notre corps et de nos passions, il est la source même de notre identité, des valeurs qui donnent un sens à notre vie.

Qu'il se dérègle un tant soit peu, et celle-ci part en lambeaux, qu'il soit en harmonie avec notre corps et nous devenons pleinement nous-mêmes...

David Servan-Schreiber nous convie ici à la découverte des conséquences pratiques de cette révolution : une nouvelle médecine des émotions sans médicaments ni psychothérapies interminables.

Mêlant étroitement son expérience clinique et ses compétences de chercheur, il a choisi de présenter sept méthodes particulièrement efficaces, dont certaines entièrement inconnues du public français: intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires (EMDR), régularisation du rythme cardiaque pour contrôler les émotions, synchronisation des horloges biologiques, acupuncture, exercice physique, apport d'acides gras "oméga-3", techniques de "communication affective".

Sept voies permettant à chacun de reprendre en main les rênes de sa propre vie, et de ne plus être un étranger pour soi - ni pour les autres.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

J'AI PAS FINI MON REVE - HENRI GOUGAUD

Il y a des livres qui font grandir. En les refermant, nous savons que nous en ressortons avec quelque chose en plus, ou en moins, plus léger. "J'ai pas fini mon rêve en fait partie", pour moi. Je rajo

JUDOKA - THIERRY FREMAUX

Qu’est ce qui détermine un caractère, une inclination, un destin ? Peu et beaucoup de choses à la fois. Éventuellement, un lieu géographique ou un milieu social. Peut-être la fréquentation d’un mentor

CI-GÎT L'AMER, guérir du ressentiment - Cynthia Fleury

C’est un ouvrage qui ouvre des portes sur la sublimation du ressentiment, sur la décision incontournable du choix de la vie, dans l’acceptation totale et non aveugle de l’histoire, c’est-à-dire en rec