• Diane de Basly

A NOUS LA LIBERTE ! C. ANDRE - A. JOLLIEN - M. RICARD



J'ai terminé à nouveau le livre. Je suis habitée par un sentiment de paix, de confort intérieur et de douceur de vivre. J'ai lu et relu ces quelques lignes qu'offre Matthieu Ricard en conclusion qui sont évocatrices de l'ouvrage : "... la conquête de la liberté intérieure... est une moisson nourricière.... elle naît des semailles des multiples qualités humaines qui poussent grâce à la terre fertile du potentiel que nous avons en nous, à l'eau de la bienveillance et au soleil de la persévérance, apportant une belle récolte de sagesse, de joie, de liberté intérieure et de plénitude qui nous permet d'apprécier chaque instant qui passe." J'avais lu une première fois le livre. Une fois terminé, je l'ai ré-ouvert, et l'ai relu, dans la foulée. J'ai stabiloté, partagé à haute voix, photographié, cité... Un ouvrage "repère", "source". On ressent une profonde amitié et gentillesse, entre ces 3 hommes, on en comprend par ce biais l'effet réparateur du lien humain prescrit notamment par Alexandre Jollien dans le livre. C'est un ouvrage plein d'humilité, où chacun se livre dans son intégralité, dans son cheminement, dans ses doutes et questionnements, ses faiblesses ou ses failles, ses incompréhensions. On y trouve une multitude d'expériences, de témoignages et de vécu, qui nous permettent de considérer les sujets proposés dans le quotidien et de tenter de se les approprier. Le regard réellement distincts entre une approche philosophique, psychothérapique ou analytique, et "monastique" voire bouddhiste enrichit les propos et nous permet d'intégrer chacun suivant son prisme. Merci.

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Découvrir Jung... à travers l'écriture de Frédéric Lenoir, c'est un peu plus facile, que de le lire lui-même. C'est une voie de réflexion, qui se vit également, et nous propose une orientation pour so

Le livre du nouveau film de Cyril Dion. Le réalisateur a emmené deux adolescents, l'une anglaise, Bella, l'autre français, Vipulan, à la rencontre de ceux qui pensent le vivant, cherchent des solution

Il y a des livres qui font grandir. En les refermant, nous savons que nous en ressortons avec quelque chose en plus, ou en moins, plus léger. "J'ai pas fini mon rêve en fait partie", pour moi. Je rajo