• Diane de Basly

VERS LA SOBRIÉTÉ HEUREUSE - PIERRE RABHI



Pierre Rabhi a vingt ans à la fin des années 1950, lorsqu'il décide de se soustraire, par un retour à la terre, à la civilisation hors sol qu'a commencé à dessiner sous ses yeux ce que l'on nommera plus tard les Trente Glorieuses. En France, il contemple un triste spectacle : aux champs comme à l'usine, l'homme est invité à accepter une forme d'anéantissement personnel à seule fin que tourne la machine économique. L'économie ? Au lieu de gérer et répartir les ressources communes à l'humanité en déployant une vision à long terme, elle s'est contentée, dans sa recherche de croissance illimitée, d'élever la prédation au rang de science. Le lien viscéral avec la nature est rompu ; cette dernière n'est plus qu'un gisement de ressources à exploiter – et à épuiser. Au fil des expériences, une évidence s'impose : seul le choix de la modération de nos besoins et désirs, le choix d'une société libératrice et volontairement consentie, permettra de rompre avec cet ordre anthropophage appelé "mondialisation". Ainsi pourrons-nous remettre l'humain et la nature au cœur de nos préoccupations, et redonner enfin au monde légèreté et saveur.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

J'AI PAS FINI MON REVE - HENRI GOUGAUD

Il y a des livres qui font grandir. En les refermant, nous savons que nous en ressortons avec quelque chose en plus, ou en moins, plus léger. "J'ai pas fini mon rêve en fait partie", pour moi. Je rajo

JUDOKA - THIERRY FREMAUX

Qu’est ce qui détermine un caractère, une inclination, un destin ? Peu et beaucoup de choses à la fois. Éventuellement, un lieu géographique ou un milieu social. Peut-être la fréquentation d’un mentor

CI-GÎT L'AMER, guérir du ressentiment - Cynthia Fleury

C’est un ouvrage qui ouvre des portes sur la sublimation du ressentiment, sur la décision incontournable du choix de la vie, dans l’acceptation totale et non aveugle de l’histoire, c’est-à-dire en rec