• Diane de Basly

SE RE-CONNAÎTRE AVEC LA LOI DU MIROIR

CE QUE VOUS VOYEZ CHEZ LES AUTRES EST VOTRE REFLET


«Tout ce que nous voyons chez les autres n’est que le reflet de nous-mêmes » est le principe de « L’effet miroir » proposé par Carl Gustav Young..

Il veut signifier que ce que l’on perçoit chez les gens, ainsi que les émotions que l’on ressent face à eux, n’est ni plus ni moins que le reflet de ce que l’on porte à l’intérieur de nous (telles que nos blessures d’âme, nos mémoires du passé et nos croyances limitantes).



Comment ça marche ??

A chaque fois que nous sommes émotionnellement touchés de façon agréable ou désagréable, à chaque fois que nous apprécions, que nous sommes émerveillés ou que nous admirons quelque chose : nous sommes sensibles à ce que nous sommes en train d’observer. L’objet que nous observons agit sur nos sens, et provoque une émotion. Il vient nous toucher dans notre for intérieur. Il vient toucher une partie de nous.

= Il existe une résonnance entre ce qu’il se passe à l’extérieur de nous, et ce qu’il se passe à l’intérieur.

Ce que je vois à l’extérieur fait écho à ce que j’ai à l’intérieur.

Exemples :

* Nous admirons un tableau avec une personne. Nous pouvons chacun avoir deux ressentis complètement différents. L’un ne peut rien éprouver, l’autre ressentir de l’émotion.

Nous regardons pourtant le même tableau. Le tableau ne change pas. Notre perception est différente.


* Marc et Sophie sont face à une personne qui raconte une histoire. Sophie peut se sentir agitée, agacée et énervée, et Marc absolument pas.

C’est pourtant la même personne, qui provoque chez Marc et Sophie 2 réactions très différentes.


Ce qui change c’est la façon dont chaque personne observe et interprète.

L’interprétation émane d’une partie de nous.

= Toutes les pensées que nous avons sur une situation donnée ou un objet extérieur nous appartiennent


Exemple :

Vous êtes touché par le courage de quelqu’un qui réalise ses rêves.

Puisque vous êtes touché, c’est qu’il y a résonnance avec ce qui se passe à l’intérieur de vous.

= Vous possédez cette qualité en vous.=


Nous possédons les qualités que nous sommes en train d’observer.

Elles sont peut-être enfouies et vous ne l’apercevez pas.

Peut-être se sont-elles manifestées il y a bien longtemps…

Vous ne les reconnaissez pas encore, ou plus.


LE MESSAGE : TOUT PART DE SOI !


La beauté comme la laideur. La facilité comme les difficultés. La richesse comme la pauvreté. La joie comme la peine. Des relations harmonieuses comme des relations toxiques. Une vie satisfaisante comme une vie plate.

Tout part de soi, de son for intérieur.


Ainsi, de par nos vibrations et nos réactions, nous sommes créateurs de notre réalité.


D’autres sources d’inspiration sur le thème :


*** «La beauté est dans les yeux de celui qui la regarde», Oscar Wilde ***

« La beauté est dans les yeux de celui qui la regarde » signifie que la réalité, telle que nous la voyons, est une question de perception.

La perception se construit à partir de son univers de développement, son héritage, sa formation.

Chacun observe à partir de son prisme.

Chacun interprète ce qu’il voit. Chacun construit sa réalité.


*** « L’autre vient parler de nous », Jean-Paul Sartre ***

A travers sa pièce de théâtre « Huis Clos », Jean-Paul Sartre nous décrit son enfer « L’enfer, c’est les autres ». Il explique que « la vie se ressent et se perçoit » à travers les autres.

En huis clos, on se retrouve face à nos propres limites, à nos propres difficultés, à faire face à « notre enfer ». Les autres nous aident à prendre conscience de notre réalité, étape nécessaire pour se réaliser.



L'ensemble de cette page est reprise dans le document PDF en pièce jointe.

Loi du miroir_ETRE & AGIR_Téléchargement
.
Download • 714KB


21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

AVOIR LE COURAGE DE DECIDER

D’OÙ VIENT LE « COURAGE » ? Le COURAGE porte une connotation d’effort, de bravoure… = Du côté étymologie : COURAGE vient de l’ancien français : CORAGE,« COR » = Cœur + Suffixe age, qui indique une ac

Ca va ?... Ca va..."

Dire « ça va ?…ça va… », c’est peu prêter attention ni à la question ni à la réponse, que nous l’écoutions ou la formulions. On le sait mais pour autant… … Ca est un pronom démonstratif qui signifie c