top of page
  • Photo du rédacteurDiane de Basly

Pour faire ce foutu métier, tu ne dois écouter que tes couilles

"Pour faire ce foutu métier, tu ne dois écouter que tes couilles. Si elles sont assez bien pendues, tu me traverses, tu me tues, tu m'oublies et tu vas ta route. Sinon, tu retournes au pays, clopin-clopant, et tu t'installes dans un métier sans haut ni bas. Je t'ai laissé libre Gamin. Comment voulais-tu que je sache pour quelle vie tu étais fait ?"


26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Pour mettre fin à cet épuisant aveuglement...

Pour mettre fin à cet épuisant aveuglement, nous devons faire silence et plonger dans nos profondeurs, là où se trouve déposé délicatement notre joyau originel, le calme naturel inaltérable de notre e

Comentários


bottom of page