• Diane de Basly

A NOUS LA LIBERTÉ

Les transformations de l’esprit obéissent pour beaucoup aux mêmes règles de celles du corps.

On ne peut se réveiller un matin en décrétant « à partir de maintenant, je vais avoir plus de souffle, je suis plus souple et plus musclé ! »

Mais on peut se dire « A partir d’aujourd’hui, je vais courir régulièrement pour avoir plus de souffle, faire du yoga pour être plus souple, et un peu de gymnastique pour être plus musclé».

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La nuit, on glisse si vite d un état à un autre La nuit, dans nos corps, des rivières vives. Elles relient nos passés au présent, parfois sautent par-dessus nos vies comme l'eau fraîche cascade sur le

Que sommes nous devenus pour que d autres humains aient le pouvoir de nous ouvrir un pays où de nous renvoyer la ou il n y a plus de "chez nous" ? C est quoi une frontière ? La seule frontière, fragil